Pollution numérique : les bon gestes à adopter

Ce n’est pas parce que internet nous paraît intangible qu’il ne pollue pas : bien au contraire.
 
Pour avoir accès à n’importe quel contenu sur le web, il nous faut un appareil qui puisse s’y connecter (ordinateur, téléphone, télé, ect), puis de nombreux équipements comme la box wifi, les antennes, qui relaient l’information. Tous ces équipements sont très polluants car nous en possédons tous, et nous les changeons très souvent, lorsqu’ils sont cassés ou que le dernier modèle vient de sortir. Pas systématiquement recyclés, ces appareils entrainent une pollution non négligeable et de lourdes conséquences sur l’environnement.
 
Ces appareils, relaient l’information jusqu’au data centers. Ce sont des centres chargés de stocker des données (y compris les vôtres), ils sont très énergivore et produisent énormément de gaz à effet de serre. 
 
10% de l’électricité mondiale serait consommée par internet, et 4% des émissions mondiales des gaz effets de serre générées par le numérique.
Alors, comment diminuer notre impact sur l’environnement, quand nous ne pouvons plus nous passer du numérique ?
Voici quelques conseils !
Pollution numérique gaz effet de serre

Sur internet

Réduisez votre consommation de streaming

Les services de vidéos en ligne (Youtube, Netflix, Amazon Prime…) ont un fort impact CO2. Préférez donc le téléchargement de vos films et séries au streaming ou regardez des DVD. Au mieux, réduisez votre consommation de streaming vidéo à une heure par jour.
Si vous avez un programme TV favori, privilégiez le direct plutôt que les replays.
Pour écouter votre musique, utilisez des applications dédiées comme Deezer ou Spotify, plutôt que Youtube, pour éviter de charger inutilement le clip vidéo associé.
Pour toutes les vidéos en général, évitez la très haute définition (4K, 8K) et désactivez le mode lecture automatique.
streaming

Accédez le plus directement possible aux sites internet

À chaque recherche, les data centers du moteur de recherche que vous utilisez sont interrogés (et polluent). 
Accédez directement à la page ou au site que je vous souhaitez consulter en entrant directement l’URL du site dans la barre de recherche si vous le connaissez.
Enregistrez en favori les pages et sites que vous consultez fréquemment pour y accéder en un clic.
Enfin, gardez uniquement ouverts les onglets utilisés pour le projet en cours. De cette façon, vous ne sur-solliciterez pas inutilement les data centers.
planter

Utilisez un moteur de recherche écologique

Faire des recherches sur Internet génère des rejets de CO2 et de gaz à effet de serre. Ces émissions polluantes sont liées à l’énergie utilisée par les data centers hébergeant les données des moteurs de recherche tels que Google.
Ayez une meilleure utilisation d’Internet en installant en un clic des moteurs de recherche écoresponsables. Il existe Ecosia qui participe activement à la reforestation en y consacrant 80% de ses bénéfices. Le moteur de recherche Lilo, quant à lui, reverse les revenus générés par nos recherches à des projets solidaires et environnementaux.

Faites le tri de vos mails régulièrement

Trier ses mails permet d’éviter leur stockage inutile sur des serveurs qui consomment énormément d’énergie. Supprimez donc régulièrement les mails obsolètes ou inutiles. Une fois le tri de la boîte mail effectué, videz définitivement la corbeille. Réservez-vous un créneau dédié à cette tâche une fois par semaine.
À chaque newsletter qui vous spamme ou que vous n’ouvrez jamais, désabonnez-vous via le lien en bas du mail, pour éviter d’en recevoir à nouveau.
Réduisez le nombre de destinataires en copie de vos mails quand tous ne sont pas directement concernés. En agissant ainsi, vous évitez qu’un même courriel soit stocké dans différentes boîtes de réception, et donc sur plusieurs appareils serveurs.
Pour finir, compressez vos pièces-jointes avant envoi afin que vos courriels soient moins volumineux et polluants.
Gestion de la Relation Client Email SMS Marketing

Choisissez des serveurs écoresponsables pour vos projets numériques

Si vous avez pour projet de lancer un blog ou de monter un projet digital, choisissez des hébergeurs qui utilisent uniquement des énergies renouvelables pour fonctionner, comme Strato et Aiso. La startup Stimergy à Grenoble utilise même la chaleur produite par ses data centers pour chauffer des logements ou des piscines municipales.

Imprimez les documents que vous mettrez plus de 2 minutes à lire

Consulter des documents sur un appareil numérique demande de l’énergie. En effet, une étude réalisée par l’Ademe en 2011 affirme que, quand la lecture de documents dématérialisés dépasse 2 min et 12 sec, elle a une empreinte écologique plus forte que l’impression papier. Dans ce cas, imprimez votre document sur du brouillon ou du papier recyclé, en noir et blanc et format recto verso. Et n’oubliez pas de fermer votre ordinateur ou la page du document imprimé, sans quoi l’impression n’aura servi à rien.

imprimante

Vos appareils électroniques

Tendez vers une sobriété numérique

Les fabricants (ordinateurs, tablettes, smartphone, téléviseurs) misent sur l’obsolescence de leurs appareils pour nous encourager à en racheter de nouveaux. Par quels moyens ? Fragilité, coût exorbitant des réparations, indisponibilité des pièces détachées, marketing agressif, etc. Voici comment déjouer ces pièges :
  • Ne cédez pas à la publicité. Peut-être qu’un nouveau smartphone vient de sortir, plus beau, plus puissant, plus moderne, mais tant que votre appareil fonctionne, en avez-vous vraiment besoin ?
  • Si votre appareil est cassé, essayez de le réparer. Il est peut-être encore sous garantie (même les appareils reconditionnés ont une garantie, renseignez-vous). Autrement, et si la réparation est trop chère, vous pouvez l’apporter à un repair café, où l’on vous accompagnera (gratuitement) pour réparer votre objet. Il en existe de nombreux à Toulouse et certains ateliers sont organisés en Ariège, renseignez-vous !
  • Soyez sobre : posez-vous les bonnes questions avant d’acheter, “est-il bien utile de posséder une tablette quand j’ai déjà un téléphone ?”
réparer son téléphone

Recyclez et achetez vos appareils connectés reconditionnés

Le reconditionnement est le fait de remettre à neuf des appareils électroniques défectueux. Favoriser la réparation en changeant quelques pièces plutôt que l’ensemble de l’appareil économise ainsi des ressources précieuses comme les métaux rares. Cela évite également la consommation d’énergie et les rejets de CO2 émis lors de la production des appareils connectés. Vous pouvez les acheter sur des sites comme Les Ateliers du Bocage, Backmarket ou Certideal.
À l’inverse, pour vous débarrasser de votre appareil, confiez-le à un organisme chargé de le reconditionner, et si il n’est plus réparable, recyclez-le auprès de filières agréées D3E.

Stockez moins de photos et de documents

Les photos et les documents prennent de la place sur nos appareils numériques et sur le cloud. Or, plus nos équipements contiennent de données, plus ils demandent de l’énergie pour pouvoir fonctionner et doivent, de fait, être rechargés fréquemment. 
Évitez donc au maximum de stocker vos donnés sur le Cloud (et donc dans les data centers), et préférez le local.
Lorsque vous ne consultez pas fréquemment vos fichiers, sauvegardez-les sur un disque dur externe (acheté d’occasion, c’est encore mieux).

Éteignez vos appareils connectés et votre box wifi

Lorsque vous n’utilisez pas vos appareils, ni internet (la nuit, ou hors de la maison), éteignez-les complètement. Vous augmenterez leur durée de vie consommerez beaucoup moins d’énergie (ça allégera également votre facture d’électricité) !

N'hésitez pas à partager

Facebook
Twitter
LinkedIn